Fermer

Dozorme - Thiers

Entre tradition et modernité, la manufacture Claude DOZORME fondée en 1902 par Blaise Dozorme puis reprise par son fils, dit "Le Loup" puis son petit-fils Claude et dernièrement son arrière-petite fille Claudine, n'a cessé de sublimer une coutellerie toujours plus audacieuse et avant-gardiste.


La marque, partagée en création pure ou réinterprétation de modèles classiques, a pour vocation de fabriquer des couteaux adaptés aux styles de vie de notre époque dans le plus grand respect de la tradition coutelière.

L'histoire de Dozorme

L'histoire de la maison Claude Dozorme commence au début du 20ème siècle dans la montagne thiernoise et plus particulièrement à La Monnerie Le Montel Blaise Dozorme travaillait dans un petit atelier de coutellerie. Son savoir-faire l'a incité à créer son propre atelier et devenir un sous-traitant très professionnel aux yeux de ses clients. Il était surnommé Le Loup dont il avati en commun son tempérament dominant. 

La troisième génération a su développer la maison, la fabrication et la marque en créant des couteaux innovants. La quatrième génération a su développer l'entreprise à l'international et proposer des couteaux de poche innovant grâce à l'arrivée des machines laser. 

 Le type de couteau

Nous proposons sur notre site internet des couteaux pliants de la coutellerie Claude Dozorme. Ces couteaux sont des liners - système d'ouverture sans ressort et avec un cran d'arrêt. La fabrication des différentes pièces de ces couteaux est affectuée avec une machine laser qui vient découper l'acier pour former la lame, la soie du manche et les différents éléments du couteau. 

La création des couteaux Dozorme est synonyme de modernise et de design

Savoir Faire

L'ensemble de l'activité et de la fabrication est faite à La Monnerie dans la montagne thiernoise. Le savoir-faire est donc maintenu en Auvergne par des ouvriers spécialisés dans le polissage, le montage et l'assemblage des couteaux. 

 

L’histoire de la coutellerie Dozorme commence en 1902. Fort de sa maîtrise du travail de l’acier et voulant tirer parti de son savoir, Blaise Dozorme installe un atelier de coutellerie à la Monnerie le Montel près de Thiers.

Grace à son professionnalisme, il est un sous-traitant notoire pour des coutelleries du bassin thiernois.

Il est surnommé « Le Loup » de par son tempérament dominant, ce surnom est à l’origine du blason de la marque.

Valentin Dozorme reprend le petit atelier de coutellerie et développe l’entreprise familiale dans le mode coutelier thiernois. Son travail est récompensé par un véritable essor de la coutellerie dans les années 1970. Claude Dozorme et sa femme Eliane décide alors d’investir dans l’outillage,  d’innover et de commercialiser ses couteaux sous son nom. La marque Claude Dozorme verra le jour dans les années 1980.

Il est rejoint par sa fille Claudine qui reprendra l’entreprise familiale en 1991. Les étapes de fabrication des couteaux restent les mêmes mais elle les modernise les outils de production.

LE THIERS®, Laguiole, Capucin, Corse, Basque, couteaux à mécanismes sont autant de formes de couteaux fabriqués dans cette entreprise, mais le produit phare est le liner décliné en version Laguiole et LE THIERS®.

Modernité des couteaux définirait assez bien la production coutelière de cette entreprise familiale.