Couteaux régionaux : Chaque région a son couteau !

La coutellerie française compte de nombreuses sortes de couteaux, témoins du foisonnement de l’artisanat français. Née à Thiers en Auvergne, cette branche de l’artisanat en a fait sa capitale depuis le Moyen-Age. Et pour rayonner sur tout le territoire français, les couteliers thiernois, qui avaient le sens du commerce, ont inventé des noms et des formes pour personnaliser les couteaux régionaux : corse, auvergnat, breton ou savoyard. Chaque couteau porte fièrement en lui le caractère de sa région.

LE COUTEAU CORSE

Objet identitaire, le couteau corse compte une variété riche des influences italiennes. Avant d’être un objet d’art, il était utilisé tel un compagnon de vie par les bergers. D’ailleurs l’un deux s’appelle le Berger. Mais l’île a donné aussi naissance au célèbre Vendetta ou encore au Corsica.

LE COUTEAU AUVERGNAT

L’Yssingeaux et le Thiers sont les plus connus de l’Auvergne, berceau de la coutellerie. Et ne peut pas créer un Thiers qui veut : une charte de qualité doit être scrupuleusement respectée à chaque étape de la réalisation.

LE COUTEAU BRETON

Inspiré d’un couteau de marin anglais, l’Armor, aussi appelé le London, a la caractéristique d’avoir une lame arrondie en forme de pied de mouton, très utile pour couper les cordages. Mais la Bretagne compte aussi le Kenavo (couteau poisson) et le Stylver, des couteaux régionaux très prisés.

LE COUTEAU SAVOYARD

Toujours flanqué de la représentation du petit ramoneur, emblème de la Savoie, le couteau savoyard détient le best-seller de la coutellerie avec l’Opinel, l’indispensable couteau de poche pliable avec son manche en bois. Connu dans le monde entier, il fait partie de notre patrimoine. L’alpin est également issu de la Savoie.

couteaux regionaux