RECHERCHE
                               
       
    Mon panier Panier vide
    Langue Français
     
     

    L'Usine Nouvelle - 18 au 24 Septembre 2008

     

     

    K Sabatier, l'âme du couteau demeure à Thiers

     

    « Quand j'étais petit, je voyais partir les caisses de couteaux fabriqués par mes parents vers les Etats-Unis, la Nouvelle-Calédonie... Je voulais me cacher à l'intérieur pour découvrir le monde », raconte Philippe Bournilhas, depuis deux ans à la tête de l'entreprise familiale spécialisée dans les couteaux de cuisine haut de gamme. L'auvergnat a finalement choisi de rester à Thiers, sa ville natale du Puy-de-Dôme. Ses racines sont là, dans la capitale de la coutellerie. Son attachement à la tradition aussi. A la fin de ses études commerciales, il a rejoint Sabatier Ainé & Perrier. Fondée par Bonnet Sabatier en 1834, K Sabatier est l'une des rares marques à être restée familiale depuis huit générations. Au début des années 2000, pourtant, le chiffre d'affaires dégringole. La promesse d'une réussite locale solidement établie depuis plus de 150 ans vacille. Les marchés américains, hérités des contrats établis par Bonnet Sabatier dans les années 1870, se tournent vers des fournisseurs à très bas coûts.


    Philippe Bournilhas lance la création d'un site internet. Livraison express, couteaux personnalisés... Avec un chiffre d'affaire d'environ 1 million d'euros, « nous recommençons à avoir un peu d'air », souffle le dirigeant. L'entreprise a redéveloppé son marketing autour de sa force, le couteau forgé. Une force qui prend sa source dans la Durolle, qui coule le long de la montagne thiernoise. Des générations d'émouleurs s'y sont épuisées devant les rouets, allongés sur une planche, seize heures par jour.


    Lentement, les techniques s'améliorent. L'homme a moins de rhumatismes, le couteau moins de microfissures. Forge, trempe, émouture, meulage, montage, polissage : chaque étape de la fabrication est de mieux en mieux maîtrisée pour produire un couteau très haut de gamme. Pour Philippe Bournilhas, « pas question de délocaliser. Notre avenir, c'est l'authenticité du terroir ». Avec 70 % des ventes à l'export, les caisses de K Sabatier continuent de voyager. Mais son savoir-faire est made in Thiers.


    contact : www.Sabatier-K.com


    Tanguy Pallaver

    @ Rédaction L'Usine Nouvelle

     


    Retour

    Cadeaux de Noël

    Les lutins travaillent dur et vite comme habituellement. Toutes les commandes passées cette semaine seront envoyées au plus tard lundi ou mardi et pourront être déposées sous le sapin de Noël. Alors, bon achat sur www.sabatier-k.com