Robert Beillonnet est un passionné de couteau, bon vivant. Il a toujours sur lui son couteau de survie : une lame et un tire-bouchon.

Il a commencé sa formation au Musée de la Coutellerie de Thiers, et est rapidement devenu Meilleur Ouvrier de France.